Contactez-nous

FAITES CONNAISSANCE AVEC L’ÉQUIPE DE LA TURBINE :

Lucie Rabette, Fab manageuse

Quel est votre rôle à la Turbine Créative ?
J’accompagne les utilisateur.rice.s du fab lab dans leurs projets, que ce soit pour les artisan.e.s de l’association ou pour le grand public. Souvent en tête à tête avec les machines pour les remettre en route ou les entretenir, j’anime aussi des ateliers autour des différentes machines et techniques textiles que nous proposons. Faisant partie de l’association, je participe au développement général du tiers-lieu.

Quel est votre lien avec le textile ?
J’ai commencé à coudre à l’adolescence et depuis, je n’ai cessé d’explorer l’univers du textile. A la fois par le biais de la création, mais aussi au niveau industriel, je trouve le textile infiniment intéressant. Je l’adore sous toutes ses formes, couleurs et matières, car il apporte à beaucoup de domaines des solutions esthétiques et techniques très justes.

Un endroit du Dorlay à ne pas manquer ?
La Maison des Tresses et des Lacets bien sûr ! A 1 kilomètre de notre tiers-lieu, cet atelier musée nous raconte tellement de choses sur la beauté de la tresse mais aussi sur une époque et une manière de vivre, de faire. C’est un lieu très beau et riche en histoire.

Louise Plot, chargée de communication

Quel est votre rôle à la Turbine Créative ?
Je communique sur le tiers-lieu et sur les travaux de l’association. Mes missions sont variées et toutes passionnantes : promouvoir nos stages et formations, valoriser l’histoire industrielle de la vallée et le travail des créateurs contemporains, renforcer la notoriété de la Turbine Créative et les synergies avec notre réseau de partenaires… Nous sommes un lieu de savoir-faire avec de gros enjeux de faire savoir !

Quel est votre lien avec le textile ?
J’ai toujours aimé la mode et la décoration d’intérieur, et je suis fascinée par le travail artisanal sur les matières. Les objets “faits-main” ont pour moi un supplément d’âme qui les rend attachants et précieux. J’adore apprendre des choses sur les techniques utilisées, et discuter avec les créateurs pour comprendre le sens qu’ils insufflent à leur travail. 

Un endroit du Dorlay à ne pas manquer ?
Lors des dernières journées du patrimoine, j’ai pu suivre un parcours découverte des anciennes usines installées le long du Dorlay. Ce bâti industriel, souvent abandonné, inspire de la nostalgie mais fait aussi rêver : on se prend à imaginer de nouveaux usages qui ramèneraient de la vie et de l’animation tout en respectant la valeur historique et architecturale de tels endroits.

Sandrine Micollet, Co-directrice

Quel est votre rôle à la Turbine Créative ?
Je partage la direction avec Emmanuelle. Deux faces d’une même pièce, nos compétences complémentaires nous permettent de piloter le co développement de l’ensemble des dimensions du tiers-lieu, au quotidien. Je suis plus spécifiquement en charge de la partie administrative et financière. J’en parle souvent comme des fondations ou de l’arrière-plan … tout ce qui ne se voit pas mais participe au fonctionnement global de la structure. Je suis là aussi pour aider les artisans qui le souhaitent, à dompter ces aspects administratifs qu’ils rencontrent dans le développement de leurs entreprises ; au moment de s’inscrire à une formation par exemple.

Quel est votre lien avec le textile ?
Je revois ma grand-mère coudre pour sa famille, sa mère l’a suivie un temps … puis tout cela s’est perdu avec les solutions rapides proposées par la société de consommation. Aujourd’hui je veux participer à la mise en œuvre d’actions qui aident à la prise de conscience, au changement des habitudes, au retour vers des matières et des gestes nobles. Les artisans d’art textiles sont des détenteurs de ces valeurs. Leur capacité à transmettre et partager leurs savoir-faire doit être mise en lumière, c’est ce qui m’anime dans ce qui se passe ici.

Un endroit du Dorlay à ne pas manquer ?
Habitante de Pélussin, de l’autre côté du col, la vallée du Dorlay semblait si loin. Me voici maintenant au quotidien à parcourir cette route qui passe d’un flanc à l’autre du Massif du Parc du Pilat. Oser passer les cols et découvrir…

Emmanuelle Gaide, Co-directrice

Quel est votre rôle à la Turbine Créative ?
Je partage la direction avec ma collègue Sandrine et co-développe les activités, l’animation du Tiers-lieu avec l’équipe salariée et la communauté des artisans / créateurs. Je m’occupe plus particulièrement de l’accompagnement des artisans résidents dans le développement de leur activité, ainsi que de la programmation des formations pros et des stages grand public. Je prévois des événements qui mettent en valeur le travail des artisans / créateurs et les savoir-faire autour du textile et des accessoires de mode. J’ai à cœur d’inscrire ce travail au sein du patrimoine matériel et immatériel de la Vallée du Dorlay.

Quel est votre lien avec le textile ?
Textilienne depuis l’adolescence j’ai exercé le métier de modiste et développé ma marque de chapeaux et de foulards made in France pendant une vingtaine d’années. J’aime les fils, les effets de matières, jouer avec les couleurs, les formes et les volumes. J’aime me frotter aux techniques spécifiques liées aux différents savoir-faire. J’admire le travail de ceux qui poussent les limites de leurs savoir-faire et qui s’inscrivent dans la création contemporaine actuelle.

Un endroit du Dorlay à ne pas manquer ?
Doizieux est le plus haut village de la vallée et a la particularité d’avoir 2 bourgs, 2 églises, deux cimetières…et 50 hameaux ! Saint Just en Doizieux est le bourg situé au-dessus du barrage. Ensoleillé, avec une très belle vue et un café restaurant, je vous conseille d’y faire escale en montant au Col de l’Oeillon.

JE SOUHAITE M’INSCRIRE